LE NHERISSON

Le Nhérisson – un centre de soin pour la faune sauvage

necessite-centre-essone-herisson

L’association Culture Nature a pour principale mission de recueillir les animaux sauvages, blessés ou en détresse, pour les soigner et ensuite les relâcher dans un biotope favorable. Ces activités se dérouleront dans un centre de soin pour la faune sauvage, baptisé « Le Nhérisson».
 
Ouverture prévue : avant fin 2019
Etat du projet : Planification et exécution des rénovations du centre
Besoins urgents : Expertise en construction, décoration et terrassement
 
Vous pouvez participer à notre projet en rejoignant l’association  et / ou en faisant un don financier ou matériel pour nous aider à répondre à nos nombreux besoins –
 
Toutes vos contributions seront les bienvenues !
 
Merci d’avance ! Nous les animaux


UN CENTRE DE SOINS EN ESSONNE : LE NHERISSON

centre de soins le nérisson

 

Votre centre de soins…

Le Nhérisson contribue à la protection des espèces et de la biodiversité. Ce centre de soins pour la faune sauvage permet également de faire connaître les espèces de la faune locale, dont certaines sont protégées. En effet compte tenu de la biodiversité de l’Essonne, plus d’une centaine d’espèces animales d’oiseaux, de mammifères, de reptiles et d’amphibiens peut être amenée dans ce centre.

 

Par ailleurs, la création et le fonctionnement du Nhérisson sont pertinents et innovants dans le contexte du projet d’insertion socio-professionnelle qui lui est intimement associé.

Plan prévisionnel


POURQUOI LA CREATION DE CE CENTRE ?

création du centre

 

Un centre de soins nécessaire…

 

La faune est une composante majeure de la biodiversité. Chacun est amené un jour à découvrir un animal sauvage en détresse : un oisillon tombé du nid, un hérisson blessé au bord d’une route, un crapaud qui risque de se faire écraser, une chauve-souris coincée…

 

Dans la plupart des cas, ces animaux sont soit euthanasiés, soit soignés mais avec peu de chances de réussite par les particuliers désireux de leur porter secours mais désemparés, car peu informés des méthodes de soins et sans médicament et matériel adapté.

 

Par ailleurs, quelques praticiens vétérinaires libéraux acceptent de prendre en charge des animaux de la faune sauvage mais sans pouvoir répondre aux obligations réglementaires : autorisation d’ouverture et certificat de capacité relative à l’hébergement de la faune sauvage. En fait, ce n’est que dans de très rares cas, que ces animaux blessés secourus par les particuliers ou usagers de la nature, professionnels… sont acheminés vers un centre de soins car il n’existe aucune structure proche ou facilement accessible en Essonne.

 

En effet, la région Ile-de-France ne dispose pour l’ensemble de son territoire que de quelques centres de sauvegarde de la faune sauvage.

 

On constate cependant que le public est très demandeur et prêt à participer à la sauvegarde de la nature et des animaux. Malheureusement, face à l’absence de solution institutionnelle, beaucoup de gens se découragent et préfèrent ne pas intervenir ou alors s’y prennent mal avec les animaux. Ce faisant, ils sont souvent dans l’illégalité par méconnaissance des interdictions relatives à la manipulation d’espèces protégées. Et le statut biologique de certaines espèces peut être menacé.